mercredi 13 avril 2011

Trois albums, deux oreilles et un cerveau pour écrire

Voici trois albums qui m'ont particulièrement inspiré tout au long de l'écriture de Désespérés s'abstenir.

Je les ai écoutés en boucle pour me mettre à la tâche, garder le focus et parce que je suis complètement "gaga" des trames sonores. Il y a un cinéma dans ma tête et je choisis la musique. Je vous dirais que même lorsque je lis, j'essaie de trouver l'album qui fera un match parfait avec le texte. Maniaque de même, la fille!

Je ne sais pas où ça a commencé... Est-ce que j'ai plongé dans l'écoute de ces albums parce qu'ils s'accordaient à l'histoire que j'avais en tête? Ou m'ont-ils imposé des images qui sont venues me hanter et guider mon écriture? Peut-être un peu des deux.

Divisez mon roman en trois parties et voilà de quoi vous mettre sous la dent et profondément dans l'oreille.

Ça groove, c'est urbain! Ça sonne "fille". C'est léger avec du punch et de l'humour.

Le rythme impose une image de mouvement. Celui d'une fille qui avance vite et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Shut up and let me go.



Alors là, on change totalement d'ambiance pour aller dans le plus langoureux, mystérieux...

La fille qui marche vite devient un peu vamp. On entre dans le mode séduction avec des promesses de sexe pas loin. GRRRRrrrrrr!!!! Malgré tout, il y a une part de mélancolie qui persiste.

Give me a reason to love you...


Houuuu! Là, on plane dans le rock ou le beat aérien. Ici, la mélancolie devient une tristesse presque apaisante, celle de la solitude qui se veut assumée. 

Mais bon... ;)

It's all wrong. It's all right...




Prochain billet (pour vous montrer que je suis maniaque de musique!): je vous pointe des tounes qui m'ont inspiré des passages en particulier.

D'ici là, je serai au Salon du livre de Québec. Si vous passez par là, venez me faire un coucou! Mes heures de dédicace sont dans le billet plus bas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un commentaire:
Dans le menu ci-bas, sélectionner ANONYME si vous n'avez pas de blogue (mais laissez votre nom svp!)