dimanche 31 octobre 2010

L'art de s'exciter sur une pile de papiers!

L'aventure de la publication est une succession de petites consécrations personnelles, comme de voir son nom et le titre de son roman. Ça vaut tous les diplômes du monde! :)

Ouiiiiiiiii !!!!! I made it! 

Lancer du chapeau de finissant... On pète l'ordi comme une rock star casserait sa guitare! YEEEEEAAAAH! Euh, peut-être pas...! Alors, on met 10$ de plus sur la bouteille vin du vendredi! Voilà! Le party est pris! 


Donc voilà, j'ai reçu vendredi les épreuves de mon manuscrit (ou à ce stade, est-ce qu'on appelle ça un roman?) Cette jolie pile de feuilles est en fait la dernière et ultime étape de correction et montre la mise en page du roman. C'est capoté de voir que ça se concrétise!
 

Je n'ai jamais vu la copie barbouillée de rouge de la correctrice, mais j'aurais pu avoir un beau p'tit collant et une pas pire note, à ce qu'il parait! (Je n'ai qu'une chose à dire: Vive Antidote!) Ma directrice littéraire m'a dit qu'il y avait peu de corrections à appliquer. Ce qu'elle a fait. J'avais une petite angoisse de voir le résultat final pour me rendre compte en lisant les épreuves et en comparant avec mon fichier Word que les corrections sont minimes: quelques marqueurs de relation, quelques mots inexacts, des temps de verbe à corriger , des erreurs de ponctuation et quelques fautes. Les autres cas, nous en avons discuté au téléphone. En  principes, en édition, l'auteur a le dernier mot sur le contenu du manuscrit, mais il arrive que d'autres intervenants cherchent à mettre leur grain de sel. Ce qui n'a pas été le cas! Je vois que mon texte a été vraiment respecté et j'en suis très très heureuse. Ce que vous lirez, c'est à 99,99999% mon roman! Youpidou!

Donc, en fin de semaine, je suis replongée dans l'histoire. J'approuve ou pas les corrections faites et c'est la dernière dernière chance de faire des changements et des ajouts. Après, je ne pourrai plus faire bouger une seule virgule. Sauf s'il y a une réédition, un jour...


Conception de la couverture? Ça, c'est une autre histoire... et un autre dévoilement... À suivre!!!!! :)

Parlez-moi de ça, une maison d'édition d'expérience! 
En attendant, j'adopte maintenant Garamond comme police de caractère! Hi! Hi! Hi! Aimez-vous la date d'impression? Mystère, mystère! Même moi, je ne sais pas quand mon roman sera imprimé. Je peux vous dire qu'il comprendra 260 pages, ça, c'est 100 pages de moins que mon fichier Word. Snif! Snif!

Papier recyclé? Yé! :)

Les prochaines étapes (si je n'en oublie aucune...): Une autre correctrice vérifiera les épreuves. Après, la maquette avec l'illustration, le résumé de quatrième de couverture, etc. Ensuite: impression, promotion, lancement... et hop, dans vos mains, en quelque part au printemps 2011.

En attendant, je vous invite à lire le roman tout chaud, tout beau, tout bon, tout... gros (!)  de ma consoeur de VLB: Dominike Audet... L'âme du minotaure! C'est une grosse brique de 880 pages, mais ça se lit comme un charme! Et, l'histoire est vrrrrraiment passionnante! :)

http://www.edvlb.com/ficheProduit.aspx?codeprod=352162

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un commentaire:
Dans le menu ci-bas, sélectionner ANONYME si vous n'avez pas de blogue (mais laissez votre nom svp!)